Monday 6. April 2020
#146 - février 2012

 

Comment les Eglises et les paroisses d’Europe peuvent devenir des leaders en matière d’efficacité énergétique

 

Les changements climatiques, l’augmentation des coûts énergétiques et le phénomène du pic pétrolier ne sont pas seulement des défis pour les pays mais aussi pour les églises d’Europe. Autres autres, l’organisation suédoise Etik & Energi (Ethique & Energie) invite les églises  européennes à participer à un nouveau projet sur les transitions énergétiques durables pour les églises, les diocèses et les paroisses européennes.

 

Etik & Energi est une association interreligieuse sans but lucratif, fondée en 2004, qui travaille à la réalisation de solutions énergétiques durables pour les congrégations, les organisations d’église et les croyants des communautés locales. Le principal groupe cible d’Etik & Energi est celui des diocèses et des paroisses au sein de l’Eglise de Suède. L’Eglise de Suède possède près de vingt mille bâtiments, dont la majorité (80%) est chauffée au mazout ou à l’électricité, ce qui est à la fois coûteux et préjudiciable à l’environnement. En outre, de nombreuses églises de Suède sont des trésors culturels dont l’histoire est ancienne ; des systèmes de chauffage inappropriés peuvent endommager, voire détruire des antiquités et conduire à des frais de restauration élevés. De bonnes pratiques en matière de chauffage sont donc bénéfiques de bien des façons au niveau paroissial.

 

Etik & Energi a mis au point une démarche progressive à l’égard de la gestion durable de l’énergie pour les diocèses et les paroisses. Les principaux éléments de ce programme de trois ans sont les suivants :

 

Audit énergétique : La paroisse remplit des formulaires d’audit énergétique pour chaque bâtiment. C’est une expérience formatrice d’une grande importance pour la paroisse. Le gardien d’un bâtiment, par exemple, peut ainsi accroître ses connaissances au sujet du système énergétique et de la consommation du bâtiment en énergie.

 

Recommandations : En fonction de l’audit énergétique réalisé, l’un des experts d’Etik & Energi en économies d’énergie procède à une analyse et fournit des recommandations à la paroisse au sujet des améliorations à apporter. Le document consiste en suggestions pratiques relatives à une efficacité énergétique appropriée et aux mesures d’économies d’énergie à prendre dans chaque bâtiment.

 

Feed-back : Les employés et les bénévoles de la paroisse sont invités à examiner l’analyse et les recommandations et à en discuter. Leurs suggestions et leurs nouvelles idées sont ensuite intégrées dans le document.

 

Formation : Tous les employés et les bénévoles de la paroisse bénéficient d’une journée entière de formation pour en apprendre davantage sur les questions d’énergie. Cette journée comporte des discussions et un apprentissage en matière de foi, de soin de la création, de développement durable et de responsabilité à l’égard de l’environnement local et global.

 

Plans d’action : En fonction des éléments qui précèdent, la paroisse élabore un plan d’action pour l’année à venir. Elle décide des investissements à mettre en œuvre tandis que les employés déterminent des objectifs personnels sur la manière dont ils peuvent économiser l’énergie.

Pour arriver à des résultats optimaux, Etik & Energi collabore avec certains des meilleurs consultants de Suède qui ont une grande diversité de compétences en ce qui concerne les économies d’énergie, la préservation et le chauffage des bâtiments historiques, la bioénergie, l’énergie solaire, l’énergie éolienne et le chauffage urbain local.

 

Adhésion

Les paroisses et les diocèses peuvent entrer dans l’association Etik & Energi en payant une cotisation de membre. Cette cotisation au montant variable est basée sur le nombre de bâtiments que possède la paroisse. Une fois qu’une paroisse est membre d’Etik & Energi, elle travaille conformément au programme de trois ans. A l’heure actuelle, six diocèses et une centaine de paroisses de Suède sont membres d’Etik & Energi.

 

Le diocèse de Karlstad – un pionnier en matière d’énergie durable

Le diocèse de Karlstad, situé dans la partie centrale de l’ouest de la Suède, est l’un des premiers diocèses d’Europe, et peut-être du monde, à avoir effectué une analyse énergétique complète de toutes ses églises et autres bâtiments. Des inventaires énergétiques ont été réalisés dans tout le diocèse, qui contient plus de 500 églises, maisons paroissiales, presbytères et autres bâtiments chauffés. En outre, des plans d’action en matière d’efficacité énergétique et des plans d’élimination progressive de l’utilisation des combustibles fossiles ont été approuvés pour ces bâtiments.

Le diocèse de Karlstad peut potentiellement réduire ses coûts énergétiques de 40% et ses émissions de dioxyde de carbone de 50%. Son but était d’arriver progressivement à un approvisionnement en énergies entièrement renouvelables. Le diocèse de Karlstad a commencé son travail dans le domaine énergétique en 2006 lorsqu’il a adopté une stratégie en matière de climat. En 2007, 8,9 millions de couronnes suédoises ont été affectées à un projet intitulé “le Projet Climat” et reposant sur trois piliers : (1) la planification énergétique, (2) la planification de la maintenance et (3) la formation du personnel.

Le diocèse de Karlstad comporte 88 paroisses et recouvre l’entièreté des provinces du Värmland et du Dalsland ainsi que des parties du comté d’Örebro. Les bâtiments du diocèse de Karlstad utilisent approximativement 32.000 GWh d’énergie répartis entre différents types d’énergie : c’est l’électricité qui domine avec approximativement 18.000 GWh. Exprimé en prix actuels, le coût annuel de l’énergie représente plus de 30 millions de couronnes. Comme le dit Krister Eriksson, un ancien ingénieur du bâtiment au Bureau du diocèse et gestionnaire de projet dans le cadre du Projet Climat : "Compte tenu de la hausse des prix de l’énergie, la facture énergétique pourrait passer à 40-45 millions de couronnes d’ici quelques années si l’on ne fait rien. Pour les paroisses qui ont de l’argent à la banque, c’est le meilleur investissement qu’elles peuvent faire, bien supérieur aux intérêts bancaires. La plupart des investissements peuvent d’ailleurs être amortis en 8 à 10 ans".

 

Formation du personnel

Une partie importante du programme énergétique a consisté en deux jours de formation opérationnelle sur le plan pratique et théorique pour les gardiens, les portiers et autres membres du personnel d’église chargés de la gestion des bâtiments. Cette formation a essentiellement porté sur les aspects économiques de la gestion de l’énergie et sur les mesures concrètes à prendre pour accroître l’efficacité énergétique.

 

Achats conjoints

Au cours du projet, une question a émergé, celle des achats conjoints d’électricité, d’équipements techniques, de matériaux, etc. Les achats groupés peuvent en effet abaisser les frais d’investissement et augmenter la probabilité de mise en œuvre effective des mesures proposées. L’association paroissiale de Grums a appliqué cette approche pour l’acquisition de deux pompes à chaleur et d’un nouveau système de ventilation, ce qui a permis de réduire de 20% les frais d’investissement.

 

De bons exemples locaux

On trouve un grand nombre de bons exemples locaux dans le diocèse de Karlstad. La paroisse du Haut Älvdal, au nord de la province du Värmland, a réduit sa consommation énergétique de 60% en investissant dans un chauffage géothermique pour remplacer le chauffage électrique. La paroisse de Steneby dans le Dalsland a installé un système de chauffage central au biocarburant pour quatre bâtiments, y compris l’église de Steneby. En outre, cette paroisse prévoit de cloisonner l’église afin que de n’en chauffer que certaines parties pour les offices religieux ou les cérémonies.

 

Collaboration avec Etik & Energi

Le travail du diocèse de Karlstad dans le domaine énergétique a été effectué en collaboration avec l’association suédoise Etik & Energi et son programme énergétique. Etik & Energi a réalisé un grand nombre de modèles d’inventaire énergétique pour les bâtiments ainsi que des listes de contrôle en matière d’économies d’énergie, dont s’est servi le diocèse de Karlstad.

 

Les leçons tirées par le diocèse de Karlstad

Mikael Söderström Rosén, consultant en énergie chez KanEnergi, aide le diocèse de Karlstad depuis plusieurs années. Son principal conseil aux églises qui souhaitent entreprendre un travail dans le domaine énergétique est de faire en sorte que ce travail soit un projet récurrent :

L’important, c’est d’intégrer cette préoccupation dans son mode de pensée, d’essayer de faire quelque chose tout le temps, même si c’est minime. Le fait de voir des résultats est le meilleur incitatif à travailler activement”, fait remarquer Mikael Söderström Rosén.

Pour travailler comme consultant en énergie pour les églises, il est nécessaire d’avoir une idée de ce qu’est la conservation dans le domaine culturel. Il faut comprendre des questions telles que la température, l’humidité, le microclimat ou la manière dont les différentes mesures ont un effet sur le climat intérieur du bâtiment. Il faut pouvoir évaluer l’impact des changements dans l’église afin de ne pas menacer de destruction les valeurs culturelles ”, souligne Mikael Söderström Rosén.

Magnus Andersson

Etik & Energi

 

Version originale de l’article : anglais

 

Teilen |
europeinfos

Published in English, French, German
COMECE, 19 square de Meeûs, B-1050 Brussels
Tel: +32/2/235 05 10
e-mail: europeinfos@comece.eu

Editors-in-Chief: Martin Maier SJ

Note: The views expressed in europeinfos are those of the authors and do not necessarily represent the position of the Jesuit European Office and COMECE.
Display:
http://www.europe-infos.eu/