Tuesday 7. April 2020
#163 - Septembre 2013

 

« Chrétiens pour la construction de l’Europe »

 

Un thème sans ambigüité pour la 27e réunion du Colloque européen des paroisses, qui s’est tenue à Mellieha (Malte) du 7 au 12 juillet dernier.


Cette année, ils étaient 125 personnes, prêtres et paroissiens, venus de treize pays d’Europe à se réunir à Malte pour réfléchir sur le thème « Chrétiens pour la construction de l’Europe. Le courage de la foi pour la société actuelle ». Au terme de leur rencontre, les participants ont réitéré leur volonté de continuer à œuvrer au « projet Europe », né d’« une profonde aspiration à la réconciliation à la suite des grandes tragédies du XXème siècle qui ont été les deux guerres mondiales ».

 

Vous n’aviez jamais entendu parler du Colloque européen des paroisses (CEP) ? Une nouvelle organisation ? Pensez vous ! Elle existe depuis plus de 50 ans et les paroissiens ont en cela devancé leurs évêques, qui n’ont fondé leur première organisation européenne que des années plus tard. En effet, tout commence en 1961. Quatre ans seulement après la signature du Traité de Rome instituant les Communautés européennes et un an avant l’ouverture du Concile Vatican II, c’est au niveau des paroisses que des visionnaires ont eu l’idée de lancer des rencontres faites de partages de créativité pastorale et d’encouragements fraternels au niveau du continent européen.

 

Quelques curés de grandes paroisses s’étaient demandés comment les paroisses pourraient mieux se soutenir mutuellement dans les différents pays européens. Ils adressèrent une lettre à de nombreux évêques pour manifester leur préoccupation. Un seul leur répondit : le cardinal Franz König, de Vienne, lequel encouragea vivement l’abbé Francis Conan, un curé de Paris, à provoquer une rencontre de curés ayant pour but « de partager des expériences et des idées de manière à collaborer à la construction d’une communauté de peuples européens ». Des curés seulement au départ –ils furent 60 provenant de 7 pays lors de la première rencontre en 1961-, puis d’autres prêtres en paroisse et enfin, dès 1973, se fut au tour des laïcs, toujours plus nombreux, de rejoindre le cercle du Colloque européen des paroisses.

 

La liste des diverses villes qui ont accueilli les Colloques au cours de ces 50 ans est impressionnante: Lausanne, Wien, Köln, Barcelona, Torino, Strasbourg, Heerlen, Lisboa, Namur, Marseille, Assisi, Ludwigshafen, Tarragona, Seggau, Fatima, Leuwen, Besançon, Prague, Udine, London, Girona, Fribourg, Erfurt, Porto, Mons, Nyiregyhaza.

 

Et l’aventure se poursuit en 2013: Le Colloque européen des paroisses continue à être un rassemblement de chrétiens issus de paroisses et de communautés chrétiennes des pays d’Europe. Tous les deux ans, dans un pays d’Europe différent, ces chrétiens se rencontrent lors d’un colloque où ils partagent leurs expériences autour de questions d’Eglise et de société qu’ils abordent à partir de leur engagement pastoral. Ils souhaitent ainsi participer, avec leur identité propre, à la construction européenne. C’est ainsi que le CEP est allé frapper à la porte du Conseil de l’Europe à Strasbourg et y a obtenu un "statut participatif des OING au Conseil de l'Europe ».

 

En conclusion de la rencontre cet été à Malte, le Prof. Alphonse Borras, expert permanent de ces sessions du CEP, a confié: « Durant ce colloque, nous avons sans doute mieux pris conscience des multiples façons de contribuer au « vivre-ensemble», dans nos pays et environnements socio-culturels respectifs, mais aussi sur le plan européen. Dès le début de notre rencontre, nous nous sommes questionnés sur la citoyenneté, sur « notre » citoyenneté en tant que catholiques dans l’Europe aujourd’hui. » Un questionnement on ne peut plus pertinent puisque en cette année 2013 a été consacrée à la citoyenneté par l’Union européenne.

 

Il a invité les participants à « examiner comment approfondir nos engagements pour un monde plus habitable et plus fraternel. Cela requiert de voir quelles priorités doit se donner la pastorale aujourd’hui dans la diversité des ancrages respectifs de nos paroisses en Europe. » Les participants ont conclu que le projet Europe nécessitait le respect de chacun, au-delà des violences sans cesse menaçantes : aujourd’hui la peur des migrants, par exemple, ou la crainte de devoir passer à un style de vie plus sobre, voire plus austère.

 

En ces temps de tempête économique que traverse l’ Europe, les paroisses se présentent comme des lieux de présence, de solidarité et d’écoute au cœur du continent européen et dans tous ses recoins. Voilà une richesse humaine sur laquelle les institutions européennes peuvent compter, une ressource vive que les évêques d’Europe gagneraient à redécouvrir et encourager.

 

Johanna Touzel

COMECE

A vos agendas :

La prochaine édition du Colloque Européen des Paroisses aura lieu à Lisieux (France) du 5 au 9 juillet 2015.

Teilen |
europeinfos

Published in English, French, German
COMECE, 19 square de Meeûs, B-1050 Brussels
Tel: +32/2/235 05 10
e-mail: europeinfos@comece.eu

Editors-in-Chief: Martin Maier SJ

Note: The views expressed in europeinfos are those of the authors and do not necessarily represent the position of the Jesuit European Office and COMECE.
Display:
http://www.europe-infos.eu/