Wednesday 28. October 2020
#163 - Septembre 2013

 

Construisons une société juste, solidaire et durable !

 

Tel est le titre du séminaire international et de l’assemblée générale du Mouvement Mondial des Travailleurs Chrétiens (MMTC).


Un total de 163 délégués de 44 mouvements de travailleurs chrétiens nationaux originaires des continents d‘Afrique, d‘Amérique, d‘Asie et d‘Europe s’étaient rendus du 17 au 20 juillet 2013 à Haltern am See, dans le diocèse de Münster. Au cours de ces quatre dernières années, le séminaire international du MMTC avait été préparé par des séminaires d’accompagnement dans les différentes régions du monde. Les journées professionnelles régionales avaient toutes été consacrées au même thème : « Migration et mondialisation ». Les résultats des journées professionnelles respectives ont été présentés au début du séminaire international et constituaient ainsi le point de départ du séminaire international.

 

La quête de travail est l’une des principales raisons de la migration

Il a été constaté que le phénomène de la migration concerne tous les pays et qu’il se manifeste sous des aspects multiples. L‘une des raisons principales de la migration serait la quête de travail et de revenu pour subvenir aux besoins d’une famille. Les séparations entre les membres des familles créent de lourdes contraintes et provoquent parfois l’effondrement des liens entre eux. Bien des migrants ont aussi du mal à s‘intégrer dans le pays destinataire. Mais en même temps, ils s’éloignent de plus en plus de leur pays d’origine, ce qui pourrait se traduire par une perte d‘identité. Les mouvements se plaignent également du traitement différencié entre les différents groupes de migrants de la part des pays destinataires. Ils exigent par conséquent un droit à la migration pour tout le monde. Il importe également de renforcer les droits des travailleurs dans les pays d’origine afin qu’ils ne soient pas obligés de migrer.

 

Travailler de manière solidaire pour un monde nouveau

L‘objectif du séminaire international était de travailler en commun, de manière solidaire, pour créer un monde nouveau qui soit plus accueillant pour les personnes et plus respectueux de l‘environnement. « Ce sont justement les témoignages de vie des membres des pays du sud qui peuvent nous redonner un nouveau courage en Europe et ouvrir des perspectives pour notre engagement », déclare Betina Beate, Secrétaire Générale du MMTC.

 

Dans la crise économique et financière actuelle, on constate une hausse du chômage, du travail précaire, de l’esclavage moderne, des mauvaises conditions de travail et des bas salaires, ainsi qu‘une érosion des systèmes de sécurité sociale. Un peu partout, la jeunesse n’a pas d‘avenir. Dans son homélie lors de la messe à l’occasion de la journée de la rencontre des délégués avec les différents groupes locaux et régionaux du Mouvement des Travailleurs Catholiques d‘Allemagne (KAB), le Dr. Stefan Zehkorn, l‘évêque auxiliaire de Münster, a rappelé la dignité de l’homme. « Chacun et chacune est quelqu’un ! », mais ce « quelqu‘un » est de plus en plus blessé, a constaté l‘évêque. En guise d’exemple, il a mentionné à côté des migrants les personnes qui devaient subir des conditions de travail précaires, ainsi que les jeunes au chômage.

 

La défense des droits sociaux : une « obligation » de justice

Dans la Déclaration finale du séminaire international et de l’assemblée générale du MMTC, les délégués ont critiqué un capitalisme sans frein. Le respect des droits des travailleurs et des travailleuses était un critère fondamental de la vie économique, car l’économie doit se mettre au service des besoins de l’homme, et en particulier des plus pauvres d’entre eux. C’est pourquoi ils s’engagent en faveur d’une protection sociale appropriée. D’autre part, ils préconisent une répartition équitable et réclament une communauté sur le plan international, qui prenne des mesures politiques en faveur d’une répartition équitable des richesses économiques, sociales et culturelles. Le MMTC s’exprime par ailleurs en faveur d’une vigoureuse politique de l‘environnement.

 

« Nous nous engageons à diffuser et à promouvoir une nouvelle mentalité sociale et politique, une manière de vivre qui permet de croire qu’un autre monde, une autre politique, une autre économie, sont nécessaires et possibles, et nous devons participer à les concrétiser et à les construire », lit-on entre autres dans la déclaration finale du MMTC qui s’achève sur des engagements en 6 points.

 

Anna Echterhoff

COMECE

 

Version originale de l’article : allemand

 

 

Le Mouvement Mondial des Travailleurs Chrétiens (MMTC) est un mouvement international de travailleurs chrétiens qui a été fondé en 1966. 50 organisations établies sur quatre continents effectuent sur la base de l’évangile un travail durable de sensibilisation et de formation humaine et chrétienne et organisent des actions sociales et apostoliques afin d’améliorer les conditions de vie des travailleurs et des travailleuses sur le plan social, économique et culturel, et de contribuer ainsi à la création d’un monde plus juste et plus durable.

 

Teilen |
europeinfos

Published in English, French, German
COMECE, 19 square de Meeûs, B-1050 Brussels
Tel: +32/2/235 05 10
e-mail: europeinfos@comece.eu

Editors-in-Chief: Martin Maier SJ

Note: The views expressed in europeinfos are those of the authors and do not necessarily represent the position of the Jesuit European Office and COMECE.
Display:
http://www.europe-infos.eu/