Monday 13. July 2020
#174 septembre

 

L'université d'été internationale, berceau d'un changement

 

Pour la neuvième fois consécutive déjà, la COMECE a co-organisé la « Graz International Summer School Seggau » (GUSEGG) en Autriche. Cette édition était placée sous le signe de la transformation.


Il est aujourd'hui devenu une tradition que la COMECE organise au cours des deux premières semaines de juillet, en collaboration avec l'Université de Graz et le diocèse de Graz/Seckau, une Université d'été à l'intention des jeunes intéressés. Cette année encore, quelque 100 étudiants et enseignants issus de 26 pays différents et de 50 universités se sont réunis dans le château de Seggau, l'ancien palais épiscopal niché au cœur de la nature majestueuse de la Styrie, pour mener deux semaines durant une réflexion de niveau académique sur une série de questions d'intérêt aussi bien européen que mondial. L'accent était placé cette année sur le thème « Transformation and Change: Europe and beyond » (« Transformation et changement en Europe et au-delà »).

 

Mon expérience de participant

J'ai eu le privilège de découvrir l'université d'été dans la perspective des participants. Ainsi que je l'ai appris plus tard au fil des conversations avec d'autres participants, je n'ai pas été le seul à remarquer, au début des travaux, que les aspects qui (au premier abord) nous séparaient et nous distinguaient les uns des autres prédominaient dans nos raisonnements. Nous étions en effet tous originaires de différentes régions non seulement d'Europe (États membres et non membres de l'Union européenne confondus), mais du monde entier, de pays comme l'Afrique du Sud, les États-Unis, le Mexique ou encore la Russie. Certains de ces pays s'étaient livrés des guerres par le passé ou s'en livrent même toujours à l'heure actuelle. Nous avions nos racines dans différentes traditions, avec différentes convictions religieuses et philosophies, différentes cultures linguistiques et différents environnements socio-économiques.

 

Dans son discours liminaire, la Directrice de l'Université d'été, la Prof. Roberta Maierhofer, a immédiatement déclaré que nous devions nous préparer à connaître les jours suivants une expérience de transformation et de changement. Nous avons ensuite été soumis à un programme académique intensif, enchaînant les cours magistraux et les séminaires spécialisés dans des domaines particuliers. À travers nos échanges avec un panel d'experts réputés, nous avons ainsi pu étudier différentes expériences du changement, du monde des médias aux migrations, en passant par les conversions religieuses, les progrès économiques, le vieillissement et les mutations démographiques.

 

Nous avons analysé à partir de différents points de vue les mécanismes de transformation politiques à l'œuvre en Europe dans un débat ouvert avec des invités de haut vol, parmi lesquels le Secrétaire général de la COMECE, le Rév. Patrick Daly, qui nous a expliqué l'intégration européenne sous l'angle de l'Église.

 

Changement de l'individu

Un élément important de l'université d'été de Seggau, qui la différencie des cours universitaires habituels, réside dans le souci d'interactivité. Après chaque exposé et dans chaque séminaire, une place confortable est réservée à la discussion et à l'échange intellectuel. Les étudiants sont encouragés à adopter une approche créative et interdisciplinaire à l'égard des sujets abordés et à partager leurs idées avec les autres. Le travail d'équipe et la collaboration tant entre les étudiants qu'entre les étudiants et les professeurs se prolongent au-delà des horaires de travail officiels, à l'occasion des repas, des excursions, des activités sportives ou d'autres loisirs.

 

Les rencontres personnelles et les témoignages parmi les participants, en particulier, font de l'université d'été une expérience unique du changement, et plus spécialement du changement de l'individu. Outre l'acquisition de connaissances scientifiques qui s'avéreront certainement précieuses dans notre future carrière, il s'est produit chez moi – tout comme, j'en suis convaincu, chez les autres participants à l'université d'été – un changement dans mon mode de pensée et ma perception des choses. Nos horizons se sont élargis et les aspects dont nous pensions initialement qu'ils nous séparaient ont en fin de compte enrichi nos personnalités et jeté des ponts entre nous. Alors que nous étions arrivés à l'université d'été dans la peau d'individus isolés, nous la quittons en groupe d'amis.

 

Sujet d'intérêt pour l'Église

C'est précisément la raison pour laquelle, aux yeux de Michael Kuhn, le coordinateur de l'université d'été au sein de la COMECE, la collaboration dans ce projet présente un intérêt fondamental pour l'Église. Ainsi que l'a souligné l'Évêque diocésain Egon Kapellari lors de l'inauguration de la GUSEGG 2014, il faut « offrir aux jeunes une formation globale, qui leur procure non seulement des compétences économiques et techniques, mais aussi un savoir qui a trait à l'héritage des sciences humaines et spirituelles, afin qu'ils puissent apporter une contribution déterminante à une société humaine et dynamique grâce à l'épanouissement de valeurs et de vertus humanistes ». Un appel pleinement entendu par l'université d'été de Seggau.

 

Marek Mišák

COMECE

 

Version originale de l’article : allemand

Teilen |
europeinfos

Published in English, French, German
COMECE, 19 square de Meeûs, B-1050 Brussels
Tel: +32/2/235 05 10
e-mail: europeinfos@comece.eu

Editors-in-Chief: Martin Maier SJ

Note: The views expressed in europeinfos are those of the authors and do not necessarily represent the position of the Jesuit European Office and COMECE.
Display:
http://www.europe-infos.eu/