Monday 6. April 2020
#175 octobre

 

« Jeunes Européens, tous pour la durabilité et lEco-justice! », conference à Bruxelles

 

Le 9 septembre dernier  à la COMECE, des représentants d’organisations chrétiennes de la jeunesse ont présenté, lors d’une conférence, leurs projets en faveur de la protection du climat et d’un mode de vie respectueux de l’environnement.


Le Secrétaire Général des Nations Unies Ban Ki-Moon a convié toutes les grandes personnalités des sphères politique, économique et civile le 23 septembre à New-York pour un sommet extraordinaire sur le Climat. L’Union Européenne est depuis de nombreuses années l’un des acteurs essentiels des négociations mondiales sur le climat. Malgré tous ces efforts à l’échelle internationale, de nombreuses failles sont encore à observer et ce, aussi en Europe, dans de nombreux secteurs de la justice environnementale (Eco-justice), dont la pollution, la pauvreté croissante et l’exclusion. De ce fait, de nombreux européens ne trouvent pas encore nécessaire ou réalisable de vivre de manière durable et en accord avec la conservation les ressources.

 

Le 9 septembre dernier à la COMECE à Bruxelles, des représentants d’organisations chrétiennes de la jeunesse ont présenté, lors d’une conférence, leurs projets en faveur de la protection du climat et d’un mode de vie respectueux de l’environnement. Ils ont également formulé des exigences et des questions à l’attention des représentants de la Commission Européenne et du Parlement Européen. L’attention s’est portée sur 2 projets en particulier. Le premier présenté par de jeunes allemands est la conférence de la jeunesse sur le climat « Klar zur Wende» (Prêt pour le changement ) organisée par des jeunes de l’Église évangélique luthérienne de l'Allemagne du Nord. Ils ont plaidé à cette occasion en faveur d’un changement de cap dans l’Eglise et la société, afin d’enfin prendre conscience de l’importance du changement climatique et de ses conséquences. Pour ce faire, à l’issue de leur conférence, ils ont rédigé des thèses qui seront bientôt présentées au Synode de l’Église évangélique luthérienne de l'Allemagne du Nord. Ils y demandent notamment que leur Eglise joue un rôle de premier plan dans la protection du climat et que tous les citoyens remettent en question leur mode de vie en fonction de leur consommation de dioxide de carbone. Le second exemple de cet engagement de la jeunesse en faveur du climat a été présenté par Igino Zanandrea, Directeur de l’organisation italienne Turismo Giovanile e Sociale Eurogroup qui, en période de congé scolaire, apprend aux enfants et aux jeunes de manière ludique à respecter et à protéger la Création. Ces projets sont organisés avec succès depuis de nombreuses années en Italie et couvrent de nombreuses thématiques.

 

Suite à la présentation de ces projets, Margrete Auken (Membre du Parlement européen), Roberta Di Lecce (Chargée de la politique climatique de la Présidence italienne), Yrjö Mäkelä (Commission européenne, DG Climat), Raphaël Breyer (Fédération de la jeunesse catholique allemande, BDKJ ), Pawel Pustelnik (Conseil œcuménique de la jeunesse en Europe) et Peter Pavlovic (Conférence des Eglises européennes) ont débattu sur les besoins d’un avenir durable et écologiquement juste et ont présenté leurs approches et initiatives spécifiques.

 

Roberta Di Lecce, représentante de la Présidence italienne du Conseil, a fait part dans son introduction des grands défis que l’UE devra relever en matière de protection du climat dans les années à venir. Il n’est pas aisé pour les Etats Membres de s’accorder sur une politique commune dans la mesure où la responsabilité en matière de lutte contre le changement climatique ne cesse de passer d’un Etat à l’autre. « Il faut mettre un terme à cet antagonisme. », a déclaré Mme Di Lecce, si l’on veut que tous fassent les efforts nécessaires. Ce n’est qu’en parlant d’une seule voix que l’Europe pourra jouer son rôle de moteur dans le Monde. Elle a mentionné deux des priorités de la Présidence italienne: la révision des quotas d’émissions et l’adoption de l’accord-cadre sur la politique climatique et énergétique de l’UE pour la période 2020-2030. En outre, la politique européenne pour le climat devrait se focaliser d’avantage sur la réduction des émissions dans le secteur des transports routier et maritime en pleine expansion.

 

Margrete Auken a quant à elle exprimer sa déception face au manque d’ambition de la politique climatique de l’UE. Il règne dans le domaine du changement climatique une foi indéfectible dans le fait que tout finira par s’arranger à un moment ou un autre. Malheureusement, si rien ne change, ce ne sera pas le cas comme le démontre nombre d’études scientifiques qui, pour la plupart, dépeignent des scénarios très menaçants pour l’avenir.

 

Yrjö Mäkelä de la Commission souligne également qu’il est urgent d’agir. Il se garde  bien cependant de critiquer les objectifs et mesures décidés par l’UE. L’UE serait un chef de file mondial en matière de lutte contre le changement climatique et de transformation de son économie en économie verte. Il faut néanmoins accepter que cela ne se fait pas du jour au lendemain et ce, surtout dans un paysage démocratique.

 

«Les jeunes d’aujourd'hui s’inquiètent de ce qu’il arrivera dans l'avenir" a souligné Raphael Breyer, le représentant du BDKJ. Les jeunes sont souvent conscients de cette responsabilité, mais ils sont souvent déçus par ce qu'ils perçoivent dans la politique climatique. Il espère donc un plus grand soutien aux projets des jeunes et encourage une nouvelle optique. Il a parlé du projet de l'UE «I SHOP FAIR». La consommation doit elle-aussi être responsable! Les organisations partenaires du projet et la BDKJ veulent promouvoir la consommation critique en Allemagne, Autriche, Pologne et à Malte. Il s'agit de la consommation critique par chaque individu. D’autres idées ont été fournies par les adolescents de la BDKJ de Mayence. Ils ont présenté leur contribution au projet «WELTfairÄNDERER». Derrière cette devise se cache le projet de la « Jugendzeltkirche », un tente-église pour les jeunes des écoles du diocèse de Mayence.

 

Pawel Pustelnik a partagé son expérience en terme de campagne pour la promotion de l’Eco-justice. Il a été témoin, lors de nombreux séminaires du conseil oecuménique de la jeunesse allemande, d’une implication intense des jeunes envers ces questions liées au climat et à la justice, qui ont aussi l’écoute et l’attention du monde politique. Toutefois, la participation des jeunes dans le processus de discussion et de décision mérite encore d’être améliorée.

 

"Ambitieuse, équitable et contraignante » voilà la manière dont Peter Pavlovic a résumé les attentes de la Conférence des Eglises Européennes envers la politique climatique européenne commune. Le fait que le changement climatique fasse déjà aujourd'hui de plus en plus de victimes dans le Tiers Monde, ne doit pas être oublié dans ce débat. Par conséquent, les prochains sommets sur le climat ne peuvent se terminer sur un échec.

 

En clôturant l’évènement, le père Patrick Daly, Secrétaire Général de la COMECE, a souligné le fait que chaque individu pouvait apporter une petite et néanmoins importante contribution à ce débat. «La responsabilité des Chrétiens pour la préservation de la Création doit nous conduire vers un mode de vie plus conscient et plus durable. »

 

Cette conférence d'experts a été organisées dans une collaboration œcuménique entre six bureaux des Eglises et des organisations de jeunes chrétiens: la Fédération de la Jeunesse Protestante en Allemagne (AEJ), la Conférence des Eglises Européennes (CEC), le Secrétariat de la Commission des Episcopats de la Communauté européenne (COMECE), Don Bosco International, le bureau de Bruxelles de l'Eglise Evangélique d'Allemagne (EKD), le Conseil œcuménique des jeunes en Europe (EYCE), Rete Juventutis/Bureau européen pour le travail des jeunes et l'éducation des adultes catholiques.

 

Le Groupe de préparation „ECO-Justice“

 

Anna Echterhoff, membre du secrétariat de la COMECE, a participé à ce groupe de préparation

 

 

Version originale de l’article : allemand

 

 

 

Teilen |
europeinfos

Published in English, French, German
COMECE, 19 square de Meeûs, B-1050 Brussels
Tel: +32/2/235 05 10
e-mail: europeinfos@comece.eu

Editors-in-Chief: Martin Maier SJ

Note: The views expressed in europeinfos are those of the authors and do not necessarily represent the position of the Jesuit European Office and COMECE.
Display:
https://www.europe-infos.eu/