Sunday 21. April 2019
#210 -Décembre 2017

“Il nous faut retrouver un sentiment d’espérance"

Mgr Mariano Crociata, nouveau délégué de la Conférence épiscopale italienne à la COMECE, partage ses réflexions à la suite du Dialogue «(Re)thinking Europe».

ROMA 16-03-2010INCONTRO DEL COLLEGIO ASSISTENTI DI A.C. CON GLI ASISTENTI DI ALTRE AGGREGAZIONI LAICALIDA SIN:MONS.DOMENICO SIGALINI,MONS.MARIANO CROCIATA,DOTT.FRANCO MIANOPH:ALESSIO PETRUCCI

A l’occasion du Dialogue «(Re)thinking Europe», le Pape François a structuré son discours autour de quelques éléments clés: la personne et la communauté, l’Europe comme lieu de dialogue, comme domaine inclusif, comme espace de solidarité, source de développement et promesse de paix. L’énoncé de ces grands principes semble pouvoir synthétiser et relancer un débat fertile portant sur les points de discussion essentiels concernant la question de l’Europe : l’intégration entre les États membres, la situation de la démocratie et l’économie dans un monde en constante mutation. Dans sa conclusion, le Pape confie aux chrétiens la mission d’incarner l’âme de l’Europe.

 

Une préoccupation majeure, qui a présidé et s’est étendue à l’ensemble des débats organisés pendant le Dialogue, a été le constat du fossé qui existe entre les citoyens et les institutions et par là même, la désorientation que certains enjeux politico-culturels engendrent parmi certains groupes sociaux. Si l’on ajoute à cela le nombre de personnes qui sont gagnées par la maladie de la désaffection et l’abstentéisme qui en résulte, on se trouve confronté, et c’est plutôt inquiétant, à l’image d’une société européenne qui – dans une large mesure – est à la dérive. La perception que les institutions européennes sont en difficulté est un facteur associé qui suscite des inquiétudes pour la stabilité même de l’Union.

 

Il faut non seulement nous rappeler de l’idéal qui a inspiré la mise en œuvre de l’Union européenne, mais aussi retrouver un sentiment d’espérance et adopter une vision tournée vers l’avenir. En tant qu’expression de l’Église et des communautés ecclésiales de diverses nations, la COMECE confirme son rôle d'outil privilégié pour mener à bien, conformément à ses objectifs statutaires, les relations avec les institutions européennes et pour animer la conscience ecclésiale dans sa responsabilité envers l'Europe.

 

Pour atteindre cet objectif, nous devons continuer d’adopter deux pistes d’action étroitement liées.

 

La première consiste à élaborer une vision commune entre les conférences épiscopales nationales. Cette vision ne devrait pas se résumer à certaines questions clés soulevées par les contextes politico-institutionnels de chacune des conférences. La vision commune devrait également fournir des lignes directrices de base sur l’avenir de l’Europe, telles que celles mises en lumière par la doctrine sociale de l’Église.

 

La deuxième piste d’action consisterait à impliquer plus pleinement l'ensemble de la communauté ecclésiale et à prouver ainsi sa capacité de mûrir un jugement historique et d’adopter une attitude commune sur le chemin de l'unification européenne, qui se traduirait par un travail d’éducation. L’unité de la foi n’implique pas l’«uniformité», mais elle a certainement le pouvoir de susciter un mouvement convergent vers un bien commun européen entrevu dans toutes les dimensions de la vie et de la société, partagé au-delà de toutes les frontières et dans l’entrelacs des différences légitimes. C’est de la prise de conscience et de l'acceptation de cette tâche que dépendra dans une certaine mesure l’évolution future de notre continent. Mais elle sera surtout décisive pour la signification et l'avenir des chrétiens en Europe.

 

Mgr Mariano Crociata

Evêque de Latina

Délégué de la conférence des évêques italiens à la COMECE

 

Traduit de la version originale en italien

 

Teilen |
europeinfos

Published in English, French, German
COMECE, 19 square de Meeûs, B-1050 Brussels
Tel: +32/2/235 05 10
e-mail: europeinfos@comece.eu

Editors-in-Chief: Martin Maier SJ

Note: The views expressed in europeinfos are those of the authors and do not necessarily represent the position of the Jesuit European Office and COMECE.
Display:
http://europe-infos.eu/