Donnerstag 18. Oktober 2018
#211 - Janvier 2018

L’année européenne du patrimoine culturel et l’Église

La Commission européenne a proclamé 2018 «Année européenne du patrimoine culturel». Cela nous rappelle la citation attribuée à Jean Monnet: «Si c’était à refaire, je commencerais par la culture.»

Monnet n’a jamais dit cela en ces termes. En réalité, l’Europe a commencé par la culture, et pour être plus précis, en lien avec la christianisation du continent. En témoigne l’Europe des monastères, lesquels, au cours du premier millénaire, étaient des centres de culture et de civilisation. En témoigne l’Europe des universités, lesquelles, au Moyen Âge, constituaient d’incomparables lieux d’échanges scientifiques et de rencontres. En témoigne l’Europe des Lumières où les relations intellectuelles entre les nations n’ont jamais été aussi fortes.

 

Stefan Lunte a, dans un numéro précédent d'Europe Infos, qualifié, à juste titre, ce patrimoine spirituel de pilier central du patrimoine culturel européen. Le préambule du traité sur l'Union européenne (TUE) stipule que les signataires se sont inspirés «des héritages culturels, religieux et humanistes de l’Europe».

 

La diversité culturelle est l’une des plus grandes ressources de l’Europe. À contre-pied des nouveaux discours identitaires, l’année européenne du patrimoine culturel peut démontrer que l’étranger, celui qui est différent, ne représente pas une menace pour notre identité, mais un enrichissement. Cela vaut pour tous les domaines de la culture et des arts. Ainsi, l’œuvre musicale de Georg Friedrich Haendel résulte d’une synthèse créatrice entre les traditions musicales allemande, italienne et anglaise. Sans un séjour de près de deux ans du jeune Haendel en Italie, son «Messie» n’aurait certainement pas eu les accents que nous aimons et apprécions aujourd’hui.

 

Le multilinguisme sur lequel se fonde la véritable unité de l’Europe fait également partie de sa diversité. Comme l’a affirmé Umberto Eco: «La langue de l’Europe, c’est la traduction.» Cela devient évident lorsqu’on regarde le Parlement européen, où chaque député peut prendre la parole dans sa langue maternelle. On ne soulignera jamais assez le travail accompli par les interprètes qui traduisent les interventions dans les 23 autres langues officielles de l’Union européenne.

 

Le président français Emmanuel Macron a proposé, lors de son grand discours sur l'Europe à la Sorbonne en septembre de l’année passée, la création de dix universités européennes à part entière. La création d’une université catholique européenne serait-elle également envisageable? Au moins serait-il possible de chercher les moyens de mieux connecter entre elles les universités européennes catholiques existantes.

 

De même, le président Macron a exprimé son intention de développer davantage les programmes Erasmus pour qu’au moins la moitié des jeunes Français aient passé, avant leurs 25 ans, six mois dans un autre pays européen. Ici aussi, il existerait encore, dans le réseau des écoles et des internats catholiques européens, de nombreuses possibilités d’intensification des échanges et de la coopération.

 

Dès 1983, Milan Kundera constatait que, pour les nations polonaise, tchèque ou hongroise, le mot «Europe» n’avait pas une connotation géographique, mais bien spirituelle. La promotion des échanges culturels entre l’Est et l’Ouest en cette année du patrimoine culturel pourrait permettre de dépasser les clivages politiques creusés récemment et de construire de nouveaux ponts.

 

Martin Maier SJ

JESC

 

Version originale de l’article : allemand

 

Le site internet de la Commission européenne consacré à l’Année européenne du patrimoine culturel 2018 permet de suivre les événements et les projets et de s’abonner à un bulletin d’information.

Teilen |
europeinfos

Monatliche Newsletter, 11 Ausgaben im Jahr
erscheint in Deutsch, Englisch und Französisch
COMECE, 19 square de Meeûs, B-1050 Brüssel
Tel: +32/2/235 05 10, Fax: +32/2/230 33 34
e-mail: europeinfos@comece.eu

Herausgeber: Fr Olivier Poquillon OP
Chefredakteure: Johanna Touzel und Martin Maier SJ

Hinweis: Die in europeinfos veröffentlichten Artikel geben die Meinung der Autoren wieder und stellen nicht unbedingt die Meinung der COMECE und des Jesuit European Office dar.
Darstellung:
http://www.europe-infos.eu/