Dienstag 23. Oktober 2018
#212 - Fevrier 2018

La robotisation de la vie – un enjeu éthique

Les systèmes de données numériques permettent de plus en plus de reproduire des processus intelligents. Grâce à cette évolution, le nombre de robots employés en Europe a connu une rapide augmentation ces dernières années.

«Imaginez un surfeur sur sa planche qui, dans sa chevauchée sur le dos des vagues, réalise que ce qui vient vers lui, ce ne sont pas seulement de formidables vagues à défier, mais un véritable tsunami?» C’est cette image qu’a employé Daniele Mancini, l’ambassadeur italien auprès du Saint-Siège, pour décrire les défis éthiques soulevés par l’intelligence artificielle lors d’une conférence organisée sur ce thème en juillet 2017 au Vatican.

 

Où trouve-t-on dès à présent des robots?

 

Un robot est un système qui, en règle générale, est fait de trois composants interdépendants: un capteur sensoriel qui enregistre les informations fournies par l’environnement, un processeur qui traite ces informations et un effecteur qui peut interagir avec ce même environnement.

 

La robotisation marque déjà de son empreinte la société européenne. Trois secteurs de la société fondamentalement différents permettent de l’illustrer.

 

Dans le domaine médical, le recours à des robots pour les soins aux personnes malades est déjà très avancé. Par exemple, la prise en charge de patients atteints de démence exige un fort investissement émotionnel et en temps, que le manque d‘effectifs dans les établissements d’accueil médicalisés pour personnes âgées et les hôpitaux ne permet pas toujours de garantir. On encourage et on développe donc l’utilisation de peluches robotisées et de robots humanoïdes simulant une interaction émotionnelle et attentive avec le patient.

Dans le domaine militaire, les progrès techniques sont déjà tellement avancés qu’il est possible de mettre au point des systèmes d’armes létales autonomes (SALA). On entend par ce terme des systèmes d’armes autonomes capables, sur la base d’une programmation unique, de sélectionner, d’attaquer et de détruire leurs cibles sans intervention humaine.

 

Dans les transports, on observe une automatisation de plus en plus importante du transport individuel grâce à des systèmes d’aide à la conduite. On cherche à soulager toujours plus le conducteur; ces systèmes facilitant la conduite visent à l’assister ou à le remplacer complètement. Le développement continu de dispositifs de conduite autonomes dans l’espace public de circulation est d’une importance capitale pour l’industrie européenne et des concepts d’avenir en faveur d’une conduite automatisée et connectée sont également élaborés.

 

L’Union européenne investit dans la robotique

 

L’actuel programme d'avenir de la Commission européenne "Horizon 2020" présente la robotisation comme une composante du marché européen au développement particulièrement rapide. L’Europe est l’une des régions au monde les plus avancées pour le développement des robots industriels.

 

Le programme SPARC (partenariat pour la robotique en Europe) est le plus vaste programme mondial de recherche scientifique et d’innovation dans le domaine de la robotique civile. Il a été créé en 2014 grâce à un partenariat entre la Commission européenne, l’industrie de la robotique et le milieu universitaire.

 

La robotisation est un défi clairement mentionné dans la rubrique économie numérique du programme de l'actuelle présidence bulgare du Conseil de l’Union européenne.

 

Questions d’éthique essentielles

 

Cependant, bon nombre de procédures de développement et d’homologation des robots soulèvent des questions éthiques. Certaines évaluations touchent aux fondements de la conception que la société se fait de l’être humain.

 

S’agissant des robots, qui est le sujet de l’action? Quelles critères d’évaluation éthiques sont appliqués quand des émotions humaines sont programmées (p. ex. dans le cas des robots de soins à la personne) ou qu’une catégorisation de la vie humaine plus ou moins digne d’être protégée selon les cas (p. ex. dans le cas des systèmes de conduite ou d’armement autonomes) doit être établie? Dans quelle mesure des systèmes robotisés doivent-ils et peuvent-ils répondre à des contraintes économiques (p. ex. pénurie de personnel dans les services de soins des personnes âgées) – avec les conséquences durables que cela implique pour le marché du travail? Quel statut juridique va-t-on attribuer aux robots? (cf. l’article d'Alessandro Calcagno dans Europe-infos).

 

Il convient d’observer avec un esprit critique les avantages et les inconvénients de la robotisation de nos sociétés et de les mettre en balance. L’être humain doit être au cœur de ces considérations. Conformément à l’anthropologie chrétienne, la personne humaine est créé à l’image de Dieu et, pour cette raison, elle doit être impérativement protégée dans sa dignité. C’est sur ce fondement que la société doit se concevoir et s’organiser.

 

Compte tenu de l’actualité brûlante des questions soulevées par la robotisation croissante de la société, la COMECE a créé un groupe de travail ad hoc sur ce thème. Ces questions fondamentales doivent être abordées dans le cadre d’un dialogue entre représentants de l’Église, de la politique de l’Union européenne et du monde scientifique.

 

Pour reprendre l’image utilisée au début de cet article : l’enjeu de ce débat est d’éviter que la vision chrétienne de l’homme soit balayée par ce tsunami, mais qu’elle trouve de justes équilibres pour rester au sommet de la vague.

 

Friederike Ladenburger

COMECE

 

Version originale de l’article : allemand

Teilen |
europeinfos

Monatliche Newsletter, 11 Ausgaben im Jahr
erscheint in Deutsch, Englisch und Französisch
COMECE, 19 square de Meeûs, B-1050 Brüssel
Tel: +32/2/235 05 10, Fax: +32/2/230 33 34
e-mail: europeinfos@comece.eu

Herausgeber: Fr Olivier Poquillon OP
Chefredakteure: Johanna Touzel und Martin Maier SJ

Hinweis: Die in europeinfos veröffentlichten Artikel geben die Meinung der Autoren wieder und stellen nicht unbedingt die Meinung der COMECE und des Jesuit European Office dar.
Darstellung:
http://europe-infos.eu/