Wednesday 26. June 2019
#202 - mars 2017

L’Europe au carrefour L’action commune 2017 de Justice et Paix Europe

L’Europe institutionnelle fait du sur place. Aujourd’hui c’est le temps de la société civile. L’action commune 2017 du réseau Justice et Paix Europe « L’Europe au carrefour » s’inscrit dans ce mouvement.

Depuis la décision du peuple britannique de vouloir quitter l’Union européenne, les interrogations sur l’avenir de la construction européenne se sont amplifiées. En septembre dernier, les chefs d’Etat et de gouvernement des 27 ont adopté la déclaration de Bratislava comme première étape d’un processus de réflexion sur l’avenir de l’Europe au plus haut niveau qui doit se terminer avec un sommet à Rome à l’occasion du soixantième anniversaire des Traités de Rome. Mais l’Europe fait actuellement du sur place. Le sommet informel de La Valette du 3 février en a encore apporté la preuve. Il était prévu que le Conseil européen revienne longuement sur cette réflexion de fond mais la réunion fut à nouveau dominée par la question de la migration et des relations internationales.

 

On peut le regretter mais force est de constater qu’en attendant les échéances électorales de cette année, l’Europe officielle ne bougera pas et c’est l’Europe de la société civile qui prend actuellement le relais. C’est dans ce sens qu’il faut analyser les initiatives du Conseil économique et social européen et du Comité européen des régions. Ce dernier vient de lancer un vaste projet de consultation des citoyens sur l’Europe. C’est aussi dans cette perspective que se place l’action commune de la conférence européenne des Commissions Justice et Paix sur le thème « L’Europe au carrefour » lancée officiellement le mercredi des Cendres. Le réseau Justice et Paix Europe regroupe une trentaine de commissions nationales à travers l’Europe et a noué un partenariat étroit avec la COMECE.

 

L’action commune de Justice et Paix Europe est centrée sur un document de base publié au début du Carême dans différentes langues européennes. Ce document se compose de deux grandes parties. La première propose une analyse de la situation et conclut que l’Union européenne est appelée à mettre en œuvre des mesures concrètes dans un grand nombre de domaines pour regagner la confiance et une adhésion stable de la part des citoyens de l’Union. Un grand consensus citoyen est aujourd’hui indispensable pour poursuivre la construction européenne.

 

Le catalogue de dix mesures phares que le réseau Justice et Paix Europe propose dans la deuxième partie de son document se veut une incitation au débat que les commissions nationales organiseront à leur niveau et que le réseau lui même animera au niveau européen. Il comprend les pistes suivantes :  

  1. Afin de maintenir le droit universel à l’asile, le système d’asile commun européen doit être d’urgence réformé en respectant le droit d’une candidature à l’asile en même temps que le devoir des Etats européens de contrôler ensemble leur frontière extérieure commune.
  2. Le futur socle européen de droits sociaux doit constituer une référence pour tous les citoyens.
  3. La conclusion de traités commerciaux de l’Union avec des pays tiers doit être conditionnée au respect des normes sociales et environnementales par ces derniers.
  4. La révolution numérique impacte l’avenir du travail et la Commission européenne pourrait organiser une grande conférence européenne avec les partenaires sociaux sur ce sujet.
  5. Pour l’Eurozone il faut négocier l’Euro 2.0 avec des objectifs de politique économique et fiscale à atteindre avant sa mise en œuvre.
  6. Au sein du grand marché commun il convient d’harmoniser la base de l’impôt sur les sociétés et de réparer les défauts du système de collecte de la TVA.
  7. La réforme du système d’échange d’émissions de CO2, la réduction des émissions dans des secteurs économiques non-couverts par ce système et la promotion du principe circulaire dans la production, la consommation et le recyclage des biens devront constituer une contribution crédible de l’Europe pour lutter contre le changement climatique.
  8. Le Plan d’Investissements Extérieurs européen devrait monter en puissance pour soutenir les pays les plus pauvres.
  9. L’Union européenne doit renforcer sa politique commune de sécurité et de défense et ses politiques d’encouragement à la paix en vue du désarmement et par un contrôle effectif des exportations d’armes.
  10. L’idée de renforcer la légitimité démocratique en élisant au moins 10% de députés européens à partir des listes transnationales mérite débat.

Le pape François a encouragé les Européens à se rappeler le génie de la civilisation européenne qu’il a défini par sa capacité d’intégrer, de dialoguer et de générer. L’initiative de Justice et Paix Europe se veut une traduction concrète de cette invitation du Pape.

 

Stefan Lunte

Justice et Paix Europe

 

Le document « L’Europe au carrefour » est accessible sur le site http://www.juspax-eu.org/fr/

 

FR- Les opinions exprimées dans europeinfos sont celles des auteurs et ne reflètent pas nécessairement celles de la COMECE et du Jesuit European Social Centre.

 

Teilen |
europeinfos

Published in English, French, German
COMECE, 19 square de Meeûs, B-1050 Brussels
Tel: +32/2/235 05 10
e-mail: europeinfos@comece.eu

Editors-in-Chief: Martin Maier SJ

Note: The views expressed in europeinfos are those of the authors and do not necessarily represent the position of the Jesuit European Office and COMECE.
Display:
http://europe-infos.eu/