Monday 13. July 2020
#215 - Mai 2018

Pour une Europe de l’espérance

La crise de l’Europe est l’objet de nombre de commentaires médiatiques, et de fait les difficultés ne manquent pas. Elles se traduisent par une défiance assez largement partagée des opinions publiques vis-à-vis de la construction européenne.

Les résultats de plusieurs élections politiques dans les pays membres, y compris de pays fondateurs, semblent le confirmer. La réalité du Brexit et les incertitudes dans sa mise en œuvre renforcent ce sentiment de malaise.

 

Nombres d’hommes et de femmes politiques en rajoutent dans la démagogie en accusant « Bruxelles » de leurs maux intérieurs, oubliant les modes de prise de décision, plus démocratiques qu’ils ne veulent bien le dire.

 

La campagne qui va s’ouvrir en vue des prochaines élections du Parlement européen au printemps 2019 aura du mal à échapper à ces visions nationales où le choix des électeurs se fait en considération d’autres enjeux.

 

L’Europe doit toujours faire face à des problèmes économiques : même si la situation s’est bien améliorée, le chômage reste globalement trop important, les contrastes entre les pays membres sont criants et les dettes trop souvent menaçantes. De même, la question des réfugiés et des migrants reste encore largement devant nous et elle ne peut être abordée qu’en terme de solidarité et de responsabilité. Face à ces défis, l’Europe demeure l’horizon incontournable de nos démocraties et la perspective d’un mieux être pour tous.

 

Il ne s’agit pas ici d’une approche incantatoire mais d’une volonté de mettre en œuvre le projet qui fut celui des Pères Fondateurs et qui a permis de vivre un horizon de Paix au sortir des années tragiques de la seconde guerre mondiale, puis d’accueillir les pays venant du centre et de l’est du continent au sortir du communisme.

 

En ce mois de mai se célèbre la fête de l’Europe et la commémoration, le 9 mai, de l’acte fondateur posé par Robert Schuman. Il nous est bon de réentendre ce qu’il déclarait en 1950 : « La paix mondiale ne saurait être sauvegardée sans des efforts créateurs à la mesure des dangers qui la menacent. La contribution qu’une Europe organisée et vivante peut apporter à la civilisation est indispensable au maintien des relations pacifiques (…), l’Europe ne se fera pas d’un coup, ni dans une construction d’ensemble : elle se fera par des réalisations concrètes créant d’abord une solidarité de fait. »

 

On voit bien qu’au-delà des différences d’approche, des différents économiques ou politiques entre les pays qui composent l’Union, ou entre les partis qui expriment la représentation des peuples, l’important aujourd’hui est sans doute de retrouver une âme, un sens à ce que nous essayons de vivre dans cette construction européenne, souvent laborieuse, et pour nous chrétiens, de nous y engager avec générosité et réalisme.

 

Comme en écho, le Pape François a redit aux participants du colloque « Repenser l’Europe » tenu à Rome en octobre 2017, la responsabilité spécifique des chrétiens, alors que « Le visage de l’Europe est toujours davantage caractérisé par une pluralité de cultures et de religions ». « La première est peut être la plus grande contribution que les chrétiens puissent offrir à l’Europe d’aujourd’hui, c’est de lui rappeler qu’elle n’est pas un ensemble de nombres ou d’instituts, mais qu’elle est faite de personnes (…) Reconnaître que l’autre est surtout une personne, signifie valoriser ce qui m’unit à lui. Le fait d’être des personnes nous lie aux autres, nous fait être communauté (…). L’Union Européenne maintiendra la Foi dans son engagement pour la Paix dans la mesure où elle ne perdra pas l’espérance et saura se renouveler pour répondre aux besoins et aux attentes de ses citoyens ».

 

Telle est la tâche qui nous attend. Telle est la portée des échéances qui s’ouvrent devant nous.

 

Mgr Antoine Hérouard

Evêque auxiliaire de Lille

Président de la Commission Affaires sociales de la COMECE

Teilen |
europeinfos

Published in English, French, German
COMECE, 19 square de Meeûs, B-1050 Brussels
Tel: +32/2/235 05 10
e-mail: europeinfos@comece.eu

Editors-in-Chief: Martin Maier SJ

Note: The views expressed in europeinfos are those of the authors and do not necessarily represent the position of the Jesuit European Office and COMECE.
Display:
http://www.europe-infos.eu/